Le convoi d'un prince saoudien qui roulait en direction du Bourget, a été braqué dimanche soir à Paris par un commando d'hommes lourdement armés, qui a dérobé 250.000 euros et des documents diplomatiques, avant de prendre la fuite..

L'attaque s'est produite vers 21h20 au niveau de la porte de la Chapelle, à la jonction avec l'autoroute A1, alors que le convoi du prince, parti de l'hôtel George V, se rendait à l'aéroport du Bourget.

Les malfaiteurs étaient bien renseignés

Les braqueurs devaient avoir une bonne source. Les voyous n'ont pas braqué et arrêté le convoi de 11 voitures du Prince Abdulazziz. Ils se sont emparés de la Mercedes qui roulait assez en amont du convoi, puisque ses occupants étaient chargés de remplir les formalités à l'arrivée à l'aéroport.

Les voleurs ont bloqué le véhicule avec deux grosses cylindrées volées puis, sous la menace d'armes de poing plutôt que de Kalachnikov d'ailleurs, ont fait descendre les trois occupants saoudiens, avant de partir avec la voiture qui sera retrouvée calcinée en Seine et Marne. Aucun coup de feu n'a été tiré.

Les six, sept ou huit braqueurs auraient récolté 250 000 euros, et auraient embarqué des documents diplomatiques pas forcément sensibles, ou top secret.

Ce n'est pas la première fois qu'un dignitaire saoudien se fait braquer

Il y a un an et demi, des voyous ont attaqué un secrétaire d'Etat du royaume, alors qu'il quitte l'aéroport du Bourget. Butin : 200 000 euros.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.