le gouvernement invité à s'expliquer après le drame de brétigny
le gouvernement invité à s'expliquer après le drame de brétigny © reuters
Mercredi, une instance chargée de la prise en charge sur le plan judiciaire des victimes de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (Essonne), a été créée. Un dispositif censé assurer le suivi, garantir le soutien et assurer l'indemnisation des familles des victimes décédées et de celles encore hospitalisées. Cette instance rassemble des associations d'aides aux victimes comme l'Inavem, la Fenvac, Mediavipp 91, ainsi que l'Ordre des avocats d'Évry, sous l'égide du procureur de la République d'Évry, en liaison le coordonnateur en charge de l'aide aux victimes de la catastrophe ferroviaire et en coordination avec le ministère de la Justice et le parquet général près de la Cour d'appel de Paris. Certains des passagers qui n'ont pas été blessées, envisagent tout de même de porter plainte. Quinze victimes qui souhaitent obtenir la reconnaissance de leur préjudice psychologique. Elles se sont tournées vers un avocat spécialisé dans le transport ferroviaire _Xavier Gruwez au micro de Géraldine Hallot_
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.