Benjamin Bianchet, directeur général de la plateforme Leetchi, a accepté de répondre aux questions de France Inter. Il explique pourquoi l'entreprise de cagnotte en ligne a finalement fermé celle ouverte pour le "gilet jaune" boxeur, qui affichait un peu plus de 120.000 euros récoltés.

La cagnotte Leetchi pour Christophe Dettinger a vite dépassé les 100.000 euros récoltés
La cagnotte Leetchi pour Christophe Dettinger a vite dépassé les 100.000 euros récoltés © Maxppp / LP/ Matthieu de Martignac

Qu'est-ce qui a conduit Leetchi à clore cette cagnotte ?

"Du point de vue de nos conditions d'utilisation, le financement de frais de justice est complétement autorisé. La somme récoltée pourra donc servir à financer ceux de Christophe Dettinger. Par contre, nous avons décidé de clôturer la cagnotte, plus aucune participation n'est possible pour le moment, pour qu'elle permette uniquement de financer ses frais d'avocat avec cette somme déjà extrêmement conséquente.

Nous avons rappelé nos conditions d'utilisation au créateur de la cagnotte : on peut utiliser l'argent récolté uniquement pour ces frais, et en aucun cas pour toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre utilisation ne saurait être acceptée."

Comment allez-vous vous en assurer ?

"Nous sommes les seuls à pouvoir valider un virement. À ce titre-là, on demandera une facture associée aux frais d'avocat, et le RIB de ce dernier, ce qui nous permettra de faire le virement directement sur son compte sans aucun autre intermédiaire. Soit il restera de l'argent, et on s'engage à rembourser au pro-rata de chaque participation. Soit les besoins sont plus élevés, et on autorisera une nouvelle cagnotte à être créée, uniquement pour ce but."

Leetchi est une filiale du Crédit mutuel Arkéa, est-ce qu'ils ont eu une influence sur cette décision ?

"Par rapport à nos actionnaires, nous sommes sur la même longueur d'onde, on est en contact avec eux depuis le début de la cagnotte. Il n'y a aucune pression, ou traitement particulier, on fait juste appliquer nos conditions d'utilisation. Ce n'est pas la première cagnotte de ce type, et à chaque fois on applique les mêmes règles."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.