La France a rendu hommage aux victimes de Charlie Hebdo
La France a rendu hommage aux victimes de Charlie Hebdo © Maxppp / Kyodo

Trois jours après l'attaque contre Charlie Hebdo et ceux qui le défendaient, deux jours après la mort d'une policière à Montrouge, et au lendemain de la mort de trois terroristes et preneurs d'otages, la France se réveille sonnée.

"La France n'en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible. Nous sommes un peuple libre, nous ne cédons à aucune pression." La phrase, prononcée hier soir à l'issue de 72 heures de tension dans tout le pays, est de François Hollande. Un discours qui ne niait pas la réalité de la menace à laquelle la France est exposée, mais qui veut aussi rassembler.

Car la mort vendredi en fin de journée des deux frères Kouachi, identifiés comme les auteurs de la tuerie à Charlie Hebdo, et d'Amedy Coulibaly, leur acolyte qui a tué une policière à Montrouge avant de prendre plusieurs otages dans un supermarché cashe, n'a pas mis fin à l'émotion globale.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Charlie Hebdo : l'enquête n'est pas terminée

Une manif vraiment pour tous

La prochaine étape, c'est cette grande manifestation républicaine prévue à Paris dimanche à 15h. Elle rassemblera les citoyens qui le souhaitent, mais aussi des représentants des partis politiques français et des dirigeants européens, de David Cameron à Angela Merkel en passant par Mariano Rajoy ou Matteo Renzi.

► ► ► À L'ANTENNE | France Inter bouleverse ses programmes pour rendre hommage à Charlie Hebdo

Manifestation qui se veut unitaire : samedi, Manuel Valls à invité les Français à "venir nombreux" à une manifestation qu'il annonce "inouïe".

Elle doit être forte, elle doit montrer la puissance et la dignité du peuple français qui va crier son amour de la liberté et de la tolérance. Tout le monde doit venir à la manifestation !

Un rassemblement qui sera sous haut surveillance. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a précisé samedi matin que "toutes les dispositions seront prises pour assurer la sécurité [de la manifestation]". Le plan Vigipirate est quant à lui maintenu à son niveau (élevé) actuel.

Revenez sur l'ensemble des évènement, heure par heure, depuis l'attaque du siège de Charlie Hebdo

Notez que les transports en commun seront gratuits demain en Ile-de-France à l'occasion du rassemblement place de la République.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.