La Garde des Sceaux était l'invitée du journal de 13h de Patrick Boyer. Elle est revenue sur la double polémique autour des prisons, avec de possibles libérations. La faute à "l'incivisme" et à "l'incurie" de la droite, selon la ministre de la Justice.

Non, on ne verra pas des hordes de délinquants libérés de prison à cause d'une simple erreur juridique. Christiane Taubira a balayé l'idée, évoquée par certains représentants de l'opposition. A l'origine, une nouvelle polémique liée à une décision de la Cour de Cassation sur les conditions d'application de la prescription. Conséquence : certains détenus seraient en fait incarcérés illégalement.

Une affaire qui fait suite à la libération controversée de trois condamnés à Dreux... Mais là encore, selon Christiane Taubira, on a simplement suivi scrupuleusement la loi.

La loi pénitentiaire dit précisément que pour des peines inférieures à deux ans, on doit privilégier l'aménagement de la peine et pas la prison.

7 min

Inter treize - DCT Taubira 13h

D'ailleurs pour la Garde des Sceaux, la vraie responsable de cette surpopulation en prison, c'est la droite au pouvoir jusqu'en 2012. "Il y a aujourd'hui 1.000 détenus qui dorment sur des matelas par terre."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.