La Garde des Sceaux était l'invitée du journal de 13h de Patrick Boyer. Elle est revenue sur la double polémique autour des prisons, avec de possibles libérations. La faute à "l'incivisme" et à "l'incurie" de la droite, selon la ministre de la Justice.

Non, on ne verra pas des hordes de délinquants libérés de prison à cause d'une simple erreur juridique. Christiane Taubira a balayé l'idée, évoquée par certains représentants de l'opposition. A l'origine, une nouvelle polémique liée à une décision de la Cour de Cassation sur les conditions d'application de la prescription. Conséquence : certains détenus seraient en fait incarcérés illégalement.

Une affaire qui fait suite à la libération controversée de trois condamnés à Dreux... Mais là encore, selon Christiane Taubira, on a simplement suivi scrupuleusement la loi.

La loi pénitentiaire dit précisément que pour des peines inférieures à deux ans, on doit privilégier l'aménagement de la peine et pas la prison.

D'ailleurs pour la Garde des Sceaux, la vraie responsable de cette surpopulation en prison, c'est la droite au pouvoir jusqu'en 2012. "Il y a aujourd'hui 1.000 détenus qui dorment sur des matelas par terre."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.