christine lagarde à nouveau entendue dans l'affaire tapie
christine lagarde à nouveau entendue dans l'affaire tapie © reuters

La directrice générale du FMI est accusée de négligence dans l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie, obtenu alors qu'elle était ministre de l'Économie. Une mise en examen "infondée", selon Christine Lagarde, qui va déposer un recours.

C'est l'ancienne ministre de l'Économie elle-même qui a annoncé sa mise en examen à l'AFP, avant de préciser immédiatement qu'elle compte déposer un recours et qu'elle exclut toute démission de son poste à la tête du FMI.

Elle est soupçonnée de "négligence" dans l'affaire Tapie, cet arbitrage très controversé de 2008 qui avait permis à l'homme d'affaires d'obtenir une compensation record de 400 millions d'euros (dont 45 millions au titre du préjudice moral). Cet arbitrage avait mis fin au litige entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, sur la revente d'Adidas.

Décryptage de cette mise en examen avec Benoît Collombat

Christine Lagarde avait déjà été longuement entendue mardi par la Cour de justice de la République, une quatrième audition pour la directrice générale du FMI. Les juges soupçonnent le fameux arbitrage d'avoir été un simple simulacre, organisé au profit de Bernard Tapie par l'exécutif de l'époque.

Cette mise en examen déçoit beaucoup l'avocat de Christine Lagarde, Yves Repiquet

L'affaire Tapie, chronologie

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.