Coup de filet anti-djihad à Lunel mardi dernier.
Coup de filet anti-djihad à Lunel mardi dernier. © PhotoPQR/Le Midi Libre

Les cinq hommes interpellés mardi à Lunel (Hérault) lors d'un coup de filet anti-djihadiste ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme.

Ces cinq hommes, âgés de 26 à 44 ans, ont été écroués. Ils avaient été arrêtés mardi lors d'une opération menée à l'aube par le Raid et le GIPN à Lunel et dans deux villages voisins.

Qui sont-ils ? Que leur reproche la justice ? Éléments de réponse avec Emmanuel Leclère

Une dizaine de Lunellois ont rejoint les rangs djihadistes

Plus d'une dizaine de personnes originaires de Lunel, une ville de 25.000 habitants, sont parties rejoindre les rangs des combattants djihadistes et six auraient trouvé la mort au combat.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Lunel s'interroge après la mort de cinq djihadistes en Syrie

"Depuis un an, plus de dix d'entre eux ont quitté Lunel pour la Syrie où ils ont rejoint les rangs de l'organisation terroriste Daech", avait déclaré Bernard Cazeneuve. "Plusieurs ont trouvé la mort en Syrie. Au total, ce sont 73 de nos ressortissants qui sont ainsi décédés", avait-il ajouté lors d'un point de presse, se félicitant du démantèlement d'une filière "particulièrement dangereuse et organisée".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.