Ce 8 février 2016, son procès pour fraude fiscale s’ouvre devant le tribunal correctionnel de Paris. Retour sur l'affaire Cahuzac, en 5 phrases clefs.

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac (à gauche) et un de ses avocats, Jean-Alain Michel, quittent le Palais de Justice après le renvoi du procès pour fraude fiscale, à une date ultérieure
L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac (à gauche) et un de ses avocats, Jean-Alain Michel, quittent le Palais de Justice après le renvoi du procès pour fraude fiscale, à une date ultérieure © AFP / MIGUEL MEDINA / AFP

Il est clair que si vous publiez ça, j'attaquerai

4 décembre, parution d"un article dans Médiapart

Après des mois d’enquête, Mediapart contacte Jérôme Cahuzac. Le site d’information est sur le point de publier un article révélant l’existence d’un compte caché en Suisse, détenu par le ministre du Budget et… chantre de la lutte contre l’évasion fiscale. Jérôme Cahuzac dément en bloc : “Il est clair que si vous publiez ça, j’attaquerai.”

Je n'ai jamais eu de compte à l'étranger

5 décembre 2012, séance de questions au gouvernement

Au lendemain de la publication de l’article de Mediapart, le député UMP du Pas-de-Calais, Daniel Fasquelle interroge le ministre lors de la séance de questions au gouvernement. Jérôme Cahuzac lui répond : “Je démens catégoriquement les allégations contenues dans Mediapart. Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte à l’étranger. Ni maintenant ni avant.”

Il y a 4-5 secondes où ça aurait pu être moi, mais effectivement ça n'est pas moi.

8 décembre 2012, rencontre informelle avec des journalistes de France Inter

Dans la foulée de la publication de son article, Mediapart diffuse l’un des éléments principaux de son enquête : un enregistrement téléphonique de 2000. Jérôme Cahuzac rappelle sans s’en rendre compte son précédent interlocuteur dont le répondeur enregistre la conversation qu’il tient avec un chargé d’affaires. Il est alors question d’un compte suisse chez UBS. Pour se défendre, Jérôme Cahuzac rencontre plusieurs journalistes de France Inter.

J'ai rencontré les deux juges aujourd'hui. Je leur ai confirmé l'existence de ce compte.

2 avril 2013 - Aveux publiés sur son blog

Le 19 mars, le parquet de Paris ouvre une information judiciaire pour blanchiment et fraude fiscale. Jérôme Cahuzac démissionne du gouvernement dans les heures qui suivent. Deux semaines après, il passe aux aveux devant les juges… et sur son blog.

J'avais une part d'ombre qui est aujourd'hui en pleine lumière.

16 avril 2013 - Interview vérité sur BFMTV

Après les aveux, Jérôme Cahuzac entend livrer ses explications. Une interview télévisée est prévue sur BFMTV. L’ancien ministre du Budget évoque “une folle erreur, une part d’ombre”.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.