Claude Guéant est poursuivi pour "complicité de détournement de fonds publics et recel"
Claude Guéant est poursuivi pour "complicité de détournement de fonds publics et recel" © MaxPPP

Mis en examen dans plusieurs affaires, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a été condamné par le tribunal correctionnel à deux ans de prison avec sursis, dans l'affaire des primes perçues au ministère de l'Intérieur de 2002 à 2004.

Le tribunal lui a également infligé 75 000 euros d'amende et surtout une interdiction d'exercer dans la fonction publique pendant cinq ans . Le Parquet national financier (PNF) avait requis 30 mois de prison avec sursis à l'encontre de l'ancien ministre de l'Intérieur et sa condamnation à 75 000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction de droits civiques.

Une enveloppe de 210 000 euros "à fins d'enrichissement personnel"

Claude Guéant, 70 ans, alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur, était poursuivi pour complicité et recel de détournement de fonds publics . Il encourait jusqu'à dix ans de prison et 150 000 euros d'amende.

Il était accusé d'avoir "ordonné" à Michel Gaudin, ancien directeur général de la police nationale, de lui remettre 210 000 euros provenant des frais d'enquête et de surveillance (FES) du ministère de l'Intérieur, "à des seules fins d'enrichissement personnel".

Michel Gaudin a lui écopé de dix mois de prison avec sursis. Les deux hommes ont annoncé via leurs avocats qu'ils faisaient appel du jugement.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.