enquête préliminaire sur les primes de claude guéant
enquête préliminaire sur les primes de claude guéant © reuters

L'ancien ministre de l'Intérieur et directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant et l'ancien directeur général de la police nationale Michel Gaudin sont actuellement en garde-à-vue dans l'affaire des primes en liquide.

Ces primes auraient été perçues entre 2002 et 2004. Claude Guéant était alors directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy.

Les deux hommes sont entendus dans les bureaux de l'office central de luttre contre la corruption et les infractions financières et fiscales de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Ils sont visés par une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics ouverte par le parquet de Paris.

A 18h, mardi, la correspondance devant les locaux de la PJ de Nanterre de Stéphane Pair

"La suite logique de l'enquête": les précisions de Nathalie Hernandez

Un rapport d'inspection a ainsi révélé en juin dernier qu'environ 10 000 euros mensuels étaient remis pendant cette période à Claude Guéant. Lors d'une perquisition effectuée au domicile de Claude Guéant, des traces d'achats en liquide pour environ 20.000 euros avaient été retrouvées.

D'étranges factures payées en liquide: Benoît Collombat dans le journal de Patrick Boyer

L'ancien secrétaire général de l'Elysée avait indiqué que les sommes provenaient de primes payées en liquide et prélevées dans les fonds destinés aux frais d'enquête et de surveillance de la police lorsqu'il était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur.

Plusieurs affaires

Aujourd'hui avocat, Claude Guéant est au centre de plusieurs affaires et enquêtes en cours, notamment celle qui porte sur les conditions de recours à l'arbitrage privé qui a octroyé 403millions d'euros à l'homme d'affaires Bernard Tapie dans son différend avec la structure publique de liquidation du Crédit lyonnais à propos de la revente d'Adidas en 1994.

Son domicile et son bureau ont été perquisitionnés en février dans le cadre de cette enquête et d'une autre menée sur des accusations de financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par la Libye.

Claude Guéant a également été interrogé fin novembre dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte sur les conditions de l'octroi en 2011 à la société Ecomouv' du contrat de gestion de l'écotaxe poids lourds, dont le gouvernement a annoncé a suspension fin octobre.

Infographie Claude Guéant dans la tourmente
Infographie Claude Guéant dans la tourmente © IDE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.