Le siège de la PJ parisienne, 36 Quai des Orfèvres
Le siège de la PJ parisienne, 36 Quai des Orfèvres © MAXPPP/IP3 PRESS/Bruno LEVESQUE

L’homme a été arrêté samedi sur son lieu de vacances près de Perpignan. Il s’agit d’un brigadier des stupéfiants qui a été immédiatement suspendu de ses fonctions par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Cette interpellation intervient au lendemain de la découverte, au légendaire siège de la police judiciaire parisienne, de la disparition de 52,5 kilos de cocaïne qui étaient entreposés depuis le 4 juillet dans la chambre forte du 36.

Le brigadier est soupçonné car il a été vu sur les films de vidéosurveillance qui le montrent, entrant dans les locaux de la PJ dans la nuit du 24 au 25 juillet avec deux grands sacs vides, pour en ressortir peu de temps après toujours ses deux bagages en main. Le suspect est âgé d’une trentaine d’années, et en attendant que l’enquête de l’IGPN, la police des polices, ait rendu ses conclusions, il est immédiatement suspendu de ses fonctions.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a annoncé cette suspension « à titre conservatoire » :

La drogue dérobée a une valeur estimée de 2 millions d’euros à la revente. Elle n’a pas été retrouvée à ce stade de l’enquête.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.