Ordinateur
Ordinateur © CC @Jyonnnn

La DCRI surveille et infiltre en permanence vingt à trente sites. Maintenant elle a également les moyens d'agir contre les administrateurs de ces sites, le plus souvent hébergés à l'étranger.

Cette semaine et pour la première fois, un jeune français a été arrêté, mis en examen et écroué pour apologie du terrorisme. Il s'appelle Romain, alias Abou Siyad al-Normandy.

Il a reconnu son implication comme administrateur du site jihadiste Ansar Al-Haqq, un site de référence de la mouvance islamiste radicale.

Il s'agit de la première application de la loi de décembre 2012, votée après l'affaire Merah, afin de lutter contre le "jihad médiatique", selon les mots du procureur de Paris.

Cette loi permet de placer en détention une personne mise en examen pour apologie d'actes de terrorisme ou provocation au terrorisme. Des faits punis de 5 ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Le jeune homme de 26 ans, converti à l'islam, administrait un site internet. Combien de sites sont surveillés ? Quelle est leur dangerosité ?

Eléments de réponses avec Franck Cognard

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.