photo de propagande de soldats de Daech en Syrie
photo de propagande de soldats de Daech en Syrie © MaxPPP/ZUMAPRESS.com/Dabiq

Dans son "magazine" de propagande Dabiq, le groupe Etat islamique affirme que les frères El Bakraoui sont à l'origine des attentats de Bruxelles le 22 mars, mais aussi des attaques de Paris le 13 novembre.

La publication apporte également une confirmation : celle du rôle d'artificier des attentats de Paris et Bruxelles joué par Najim Laachraoui. Celui qui est mort en kamikaze à Zaventem avait déjà été identifié comme l'un des deux coordonnateurs en temps réel, depuis Bruxelles, des attentats du 13 novembre. Ses compétences en électromécanique et son ADN retrouvé sur deux ceintures explosives du Bataclan et du Stade de France permettaient déjà d'avoir de sérieux soupçons à son sujet.

Comme à son habitude, l'état islamique, met à l'honneur ceux qui sont mort pour sa cause

Dabiq publie donc un long portrait des frères Bakraoui, les kamikazes de l'aéroport de Zaventem et du métro Maelbeek, intitulé les "chevaliers martyrs de Belgique" dans lequel ils sont présentés comme les fournisseurs d'armes et d'explosifs des attentats de Bruxelles, mais aussi du 13 novembre à Paris. Une thèse tout à fait plausible quand on sait que Khalid El Bakraoui, le plus jeune des deux frères, est déjà connu dans un autre dossier pour avoir fourni des chargeurs de Kalachnikov. C'est lui aussi qui a loué, sous un faux nom, la planque de Charleroi, cet appartement utilisés par les terroristes de Paris avant d'arriver dans la capitale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.