Allez, cette fois c’est bon. Finies les procédures, les questions prioritaires de constitutionnalité, les demandes de renvoi, de sursis à statuer. C’est parti pour le vif du sujet.

Enfin presque. Le tribunal doit tout de même rendre ses décisions sur les deux demandes de renvoi formulées hier par la défense. L’une visait l’ordonnance de renvoi, rédigée par le juge Gentil, “entièrement à charge”, selon les avocats de François-Marie Banier et Patrice de Maistre.

L’autre réclamait un sursis à statuer … c’est-à-dire le renvoi du procès, le temps de régler une autre affaire : celle dans laquelle Claire Thibout, l’ancienne comptable des Bettencourt est mise en examen pour faux témoignage.

Mais, sauf énorme surprise ce matin, le tribunal devrait joindre ces éléments au fond. Soit tenir le procès et décider à l’issue de celui-ci. Car l’enjeu est trop important. La pression médiatique aussi. Liliane Bettencourt vieillit. Et sans doute le président du tribunal, Denis Roucou a-t-il très envie de voir cette audience se tenir.

Au point de lâcher à l’un des nombreux avocats venu plaider à la barre : “dans cinq semaines, je connaîtrai les noms de tous les avocats” …

Lapsus révélateur ? Message subliminal? L’audience doit reprendre à 9 heures 30.

► ► ► DOSSIER |Suivez l'audience en direct, comprenez les enjeux du procès

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.