Le mandat du contrôleur des lieux de privation de liberté se termine le 13 juin. On ne connaît pas encore le nom de son successeur, qui sera nommé par François Hollande, mais quatre personnalités ont d'ores et déjà montré leur intérêt pour le poste, et demandé à rencontrer Jean-Marie Delarue. Parmi eux, l’ex-maire socialiste de Reims et magistrate de formation, Adeline Hazan, l'ancien président de cour d’assises Dominique Coujard, et le directeur des relations internationales de la Ville de Paris, Bernard Pignerol. Une haute magistrate s’est également enquis auprès de Jean-Marie Delarue de la charge de travail du poste, qu’elle n’imaginait visiblement pas si lourde…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.