l'entrepreneur corse michel tomi en garde à vue
l'entrepreneur corse michel tomi en garde à vue © reuters

Deux hommes ont été interpellés dimanche matin dans les Yvelines dans le cadre de l'enquête sur l'attentat déjoué de Villejuif (Val-de-Marne) ouverte en avril.

Les deux hommes ont été interpellés par des officiers de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire vers 6h et placés en garde à vue. Les enquêteurs cherchent à identifier les complicités dont aurait pu bénéficier Sid Ahmed Ghlam , un étudiant en informatique de 24 ans soupçonné d'avoir préparé un attentat contre au moins une église à Villejuif et mis en examen fin avril.

Les deux hommes sont âgés de 35 et 39 ans. "Des perquisitions se poursuivent aux domiciles respectifs des individus interpellés ce matin", a ajouté Bernard Cazeneuve dans une brève allocution à la presse.

Sid Ahmed Ghlam a été mis en examen fin avril. Quelques jours plus tard, un homme de 33 ans avait été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste et criminelle, recel de vol en bande organisée et usage de fausses plaques d'immatriculation, faits en relation avec une entreprise terroriste.

Sid Ahmed Ghlam, arrêté après s'être blessé par balle à la jambe, est aussi soupçonné du meurtre d'Aurélie Chatelain, une jeune femme abattue quelques jours avant son interpellation. Bernard Cazeneuve a rappelé que Sid Ahmed Ghlam avait reçu des "instructions données vraisemblablement de Syrie et pour le compte d'organisations terroristes", et avait reçu une aide sous forme de véhicules et d'armements.

Le ministre de l'Intérieur a fait le bilan de la lutte du gouvernement contre les filières djihadistes. Il est au micro d'Emmanuel Leclère.

59 sec

"Notre détermination est totale"

Affaire Sid Ahmed Ghlam infographie
Affaire Sid Ahmed Ghlam infographie © idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.