Un homme retrouvé mort par balles à Beauzelle. La victime se trouvait à bord d'un Porsche Cayenne dans le parking d'un immeuble
Un homme retrouvé mort par balles à Beauzelle. La victime se trouvait à bord d'un Porsche Cayenne dans le parking d'un immeuble © MaxPPP/La Dépêche du Midi/Didier Pouydebat-

Deux règlements de compte mortels en 48 heures, cela commence à faire beaucoup à Toulouse, où l'on parle d'une guerre entre bandes rivales.

Vendredi soir, un homme de 24 ans a été tué par balles au Mirail. La veille, c'est un délinquant tout juste sorti de prison qui était abattu à la Kalachnikov. Il s'agit du quatrième assassinat en huit mois à Toulouse -plus deux tentatives d'assassinat- dans ce qui ressemble à des exécutions et fait craindre au procureur de la République une radicalisation à la marseillaise.

Michel Vallet, le procureur de la République de Toulouse parle d'une "terrible série" :

Il existe des liens entre ces actes de violence. Peut-être deux groupes qui s'opposent pour du trafic de drogue.

Les explications de Corinne Cutilla à Toulouse

Pour "arrêter l'engrenage", le procureur a lancé un appel à témoins, appelant à mettre fin à la "dérive" dans une ville jusqu'alors peu habituée à un tel enchaînement de meurtres.

La rivalité des bandes dans les cités a pris une autre dimension avec l'arrivée d'armes, comme des kalashnikov, en quantité

François Rouget, porte-parole du Syndicat des cadres de la sécurité intérieure, qui travaille dans la région toulousaine, demande des moyens renforcés pour mener des enquêtes. Il répond à Benoît Collombat

Toulouse est tout de même encore très loin de Marseille où une quinzaine de règlements de comptes mortels ont été perpétrés depuis début janvier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.