Le comédien est jugé à partir de ce mardi 26 mars à Paris. Il est soupçonné de fraude fiscale, abus de biens sociaux et organisation frauduleuse de son insolvabilité. En 2014, les enquêteurs avaient découvert chez lui 657 000 euros en espèces.

Condamné plusieurs fois pour antisémitisme et provocation à la haine raciale, Dieudonné doit répondre cette fois de fraude fiscale et abus de biens sociaux.
Condamné plusieurs fois pour antisémitisme et provocation à la haine raciale, Dieudonné doit répondre cette fois de fraude fiscale et abus de biens sociaux. © Radio France / Nathanael Charbonnier

Hiver 2013-2014. Dieudonné est sous le feu des projecteurs médiatiques. Loin de faire fuir les foules, ses diverses condamnations pour antisémitisme, provocation à la haine raciale ainsi que le bras de fer engagé avec le ministre de l'Intérieur de l'époque, Manuel Valls, aiguisent la curiosité du public et attisent la ferveur des fans. Que ce soit au théâtre de la Main d'Or à Paris ou bien en tournée, les spectacles du comédien n'avaient "jamais attiré autant de monde", comme le dira plus tard sa compagne, Noémie Montagne, devant le juge d'instruction.

Pourtant, Dieudonné apparaît alors ruiné et insolvable. Il doit plus de 800 000 euros au Trésor public. Il ne s'est pas acquitté de plusieurs amendes liées à ses condamnations et doit, par exemple, plus de 12 000 euros de dommages et intérêts à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). Mais les huissiers qui se présentent à son domicile mandatés par l'association en repartent les mains vides. 

461 000 euros envoyés vers le Cameroun

Des mouvements de fonds ont pourtant éveillé l'attention de Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère de l'Économie et des Finances, qui saisit le parquet de Chartres début 2013. Plus de 565 000 euros ont été envoyés vers l'étranger et principalement vers le Cameroun, par Dieudonné et ses proches depuis 2009. Interrogé au cours de l'enquête sur ces transferts, l'humoriste explique qu'il s'agit d'argent que lui a confié son père en lui demandant d'assumer son rôle de chef de famille. "Comme mon père le voulait à sa mort, j'ai assuré la transition et envoyé ces sommes à ma famille, nombreuse". 

657 000 euros en cash dans des coffres-forts

Lors d'une perquisition en janvier 2014 au domicile de Dieudonné au Mesnil-Simon, près de Dreux, les enquêteurs découvrent 657 000 euros en petites coupures dans trois coffres-forts. Selon le comédien, il s'agit de la trésorerie récente de son spectacle du moment "Le Mur". 

Mais pour le juge d'instruction, Renaud Van Ruymbeke, qui a ordonné son renvoi devant un tribunal correctionnel, Dieudonné a bien cherché à dissimuler au fisc "un patrimoine substantiel", se soustrayant ainsi à l'impôt sur la fortune et détournant à son profit des recettes de ses spectacles non comptabilisées sur les comptes de sa société. Il est aussi soupçonné d'avoir organisé frauduleusement son insolvabilité. Sa compagne, Noémie Montagne, comparaîtra à ses côtés. Leur procès est prévu jusqu'au 3 avril, étalé sur cinq demi-journées d'audience.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.