françois hollande soutient manuel valls dans l'affaire dieudonné
françois hollande soutient manuel valls dans l'affaire dieudonné © reuters

Au vu d'une série de huit condamnations, notamment pour propos jugés antisémites ou injures raciales, l'humoriste Dieudonné doit s'acquitter de 65 000 euros d'amende, impayés pour l'instant du fait de son insolvabilité.

Mais aujourd'hui, la garde de Sceaux, Christiane Taubira, a publié une tribune dans le Huffington Post:

L'organisation frauduleuse d'insolvabilité est punie par la loi. Au titre de l'unité de l'Etat, le Trésor public doit être en mesure de procéder, par tous moyens de droit, au recouvrement des sommes dues au regard des décisions de justice. Sanctionner avec efficacité est indispensable mais ne suffira pas. Pas lorsqu'un pitoyable bouffon spécule davantage sur les dividendes d'un scandale que sur les risques judiciaires.

Ses revenus versés à une société de production: les explications de Sara Ghibaudo

Dans sa tribune, Christiane Taubira poursuit:

Ces provocations putrides testent la société, sa santé mentale, sa solidité éthique, sa vigilance. Il nous faut y répondre, car la démocratie ne peut se découvrir impuissante face à des périls qui la menacent intrinsèquement. Il faut donc descendre dans l'arène, disputer pied à pied, pouce par pouce l'espace de vie commune, faire reculer cette barbarie ricanante, la refouler, occuper le terrain par l'exigence et la convivialité.

L'organisation d'insolvabilité est passible de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.