D'après son avocat, Dieudonné Mbala Mbala est toujours visé par quatre contrôles fiscaux, deux pour des personnes physiques, lui même et son épouse Noémie Montagne, et deux pour les sociétés Productions de la Plume et E-quenelle. Le comédien était jugé ce mercredi par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour avoir lancé un appel aux dons pour régler ses amendes judiciaires, dans une vidéo mise en ligne le 21 décembre 2013. Le parquet a demandé 150 jours-amendes, pour un montant total de 22 500 euros, une peine qui peut en théorie le conduire en prison s'il ne paie pas. Dieudonné ne s'est pas déplace, ni son comité de soutien, devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, "pour la sérénité des débats" selon son avocat Sanjay Mirabeau. Décision le 16 janvier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.