Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a fait cette annonce lundi matin. Trois jours après l'arrestation de Mehdi Nemmouche, un Français soupçonné d'être le tueur du Musée juif de Bruxelles, quatre djihadistes présumés ont été interpellés.

Il y a des gens qui recrutent des djihadistes [...] Il y a à l'heure où je vous parle des arrestations en Ile-de-France et dans le sud de la France. Je ne vous en dirai pas plus.

Le plan anti-jihad de Bernard Cazeneuve

bernard cazeneuve passe de bercy à la place beauvau
bernard cazeneuve passe de bercy à la place beauvau © reuters

A la fin du mois d’avril, Bernard Cazeneuve, tout juste nommé, mettait en place un plan pour endiguer cette fuite d’apprenti-djihadistes. La mesure la plus médiatisée : la création d’un numéro vert (0 800 005 696), destiné aux familles qui pensent qu’un de leur proche va partir. 3 semaines après son lancement, le ministre faisait le point sur France inter, dans l’émission Tous Politiques : 70 signalements « très sérieux », etcinq à six départs empêchés .

Le plan n’en reste pas là. Il prévoit aussi des entretiens systématiques de toute personne signalée et de sa famille avec les services de renseignement, son inscription au fichier des personnes recherchées, des cyber-patrouilles…

► ► ► LIRE | Jihad : le plan Cazeneuve est-il efficace ?

► ► ► ÉCOUTER | Frédéric Péchenard : "Nemmouche [...] c'est un loup solitaire"

Le parcours de Mehdi Nemmouche
Le parcours de Mehdi Nemmouche © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.