C’est l’un des éléments du dossier que le président du Roucou aime à rappeler régulièrement. Très régulièrement même. A peu près à chaque fois qu’un expert ou même témoin du monde médical est appelé à la barre. Lorsque la police judiciaire l’appelle pour le prévenir de sa visite, le docteur Remy décide de supprimer l’intégralité du dossier médical de Liliane Bettencourt.

Bien dommage, ponctue généralement le président. Quand ce n’est pas l’une ou l’autre des parties qui s’en charge à sa place. Car le docteur Rémy est le seul à avoir rencontré à deux reprises la milliardaire. Une première fois le 17 février 2009 : le médecin conclut alors qu’ « elle n’est pas soumise à une situation d’abus du faiblesse ».

Puis, il la revoit au mois de juillet 2009. Sort de la pièce et demande à son avocat : « est-il arrivé à quelque chose à Mme Bettencourt ? Ce n’est plus la même personne ».

Il ne fera pas de rapport. Encore dommage.

D’autant qu’on vient de l’apprendre par l’un de ses confrères venu déposer à la barre, le docteur Rémy est décédé il y a deux ans. Son analyse restera donc l’un des mystères du dossier Bettencourt.

► ► ► DOSSIER |Suivez l'audience en direct, comprenez les enjeux du procès

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.