thierry herzog va déposer plainte pour violation du secret de l'instruction
thierry herzog va déposer plainte pour violation du secret de l'instruction © reuters

L’avocat de Nicolas Sarkozy Thierry Herzog, et deux magistrats de la Cour de Cassation, Gilbert Azibert et Patrick Sassoust, ont été placés en garde à vue ce lundi. Ils sont soupçonnés de trafic d'influence et de violation du secret de l'instruction.

Les enquêteurs pensent avoir mis le doigt sur un réseau d’informateurs au sein de la police et de la justice pour informer les proches de Nicolas Sarkozy des procédures judiciaires qui planaient au dessus de lui.

Ils sont entendus par les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. Le magistrat Gilbert Azibert a été interpellé à l’aube, chez lui à Bordeaux, avant d’être transféré à Paris. Patrick Sassoust, un autre avocat général de le Cour de Cassation et Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy ont eux aussi été conduits dans les locaux de la police judiciaire.

Les trois hommes sont interrogés dans le cadre d'une affaire de trafic d'influence et de violation du secret de l'instruction. Une information judiciaire a été ouverte le 26 février dernier sur la base d'écoutes téléphoniques ciblant Nicolas Sarkozy.

Portables sur écoute

Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog ont été placés sur écoute en septembre 2013. Une demande des juges financiers qui enquêtent sur des accusations de financement de la campagne électorale de 2007 par le colonel Khadafi. Les enquêteurs ont découvert que Nicolas Sarkozy disposait d’un second portable, enregistré sous le nom de Paul Bismuth. Thierry Herzog disposait aussi d’un portable sous une fausse identité pour échanger avec son client.

Les interceptions téléphoniques poussent la justice à penser que les deux hommes avaient obtenu des informations sur Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt, procédure pour abus de faiblesse alors examinée par la Cour de Cassation. En échange, Nicolas Sarkozy aurait promis à Gilbert Azibert, l’un des avocats généraux de soutenir sa candidature pour un poste prestigieux à Monaco.

La justice veut donc confronter les versions des différents protagonistes, Sara Ghibaudo.

Des affaires en cascade

Outre les dossiers du financement libyen et du trafic d'influence, la justice mène plusieurs enquêtes autour de Nicolas Sarkozy. La semaine dernière, le parquet de Paris a confié à des juges financiers une enquête sur le financement de sa campagne de 2012. Ses meetings pourraient avoir été financés par l'UMP pour masquer un dépassement du plafond autorisé.

Dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, Claude Guéant a été placé en garde à vue, tout comme dans le dossier des primes qu'il a perçues quand il était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy à l'Intérieur. Les policiers planchent également sur la régularité des contrats conclus entre l'Elysée et neuf instituts de sondage sous le quinquennat Sarkozy. Une série d’obstacles qui pourraient se dresser sur la route d'un retour politique de Nicolas Sarkozy.

Sarkozy et les juges
Sarkozy et les juges © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.