Boeing 777-228/ER d'Air Franc
Boeing 777-228/ER d'Air Franc © CC Christian Junker - AHKGAP

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont annoncé dimanche à Paris des initiatives pour améliorer la coopération dans la lutte contre le terrorisme. D’abord une réunion extraordinaire à Bruxelles la semaine prochaine, puis un sommet à Washington le 18 février.

11 ministres de l'Intérieur de l'Union Européenne ainsi que des représentants du Canada et des Etats-Unis étaient réunis autour de Bernard Cazeneuve, dimanche, place Beauvau durant plus d'une heure. Une réunion d'urgence organisée à la suite de la tuerie de Charlie Hebdo.

Pour Bernard Cazeneuve, les textes existants sont insuffisants pour faire face à la menace. C’est une "priorité absolue", dit-il, d’aboutir à l'adoption du PNR, ce système de collecte européen des données fournies par les voyageurs aux compagnies aériennes, qui est toujours bloqué par le Parlement européen pour des questions de protection de la vie privée, notamment par les Ecologistes.

Un dossier sur la table depuis deux ans, et beaucoup espèrent que la pression politique exercée par le ministre de l'Intérieur et ses collègues puissent faire avancer le processus législatif.

Bernard Cazeneuve a aussi demandé à ce que les contrôles soient renforcés au sein de la zone de libre circulation de Schengen pour mieux surveiller les déplacements de personnes suspectes, des dispositions que la Commission européenne doit en principe présenter au premier semestre.

Le Ministre de l'Intérieur souhaite également une meilleure utilisation des outils déjà opérationnels comme l'agence européenne Europol, une intensification de lutte contre le commerce des armes à feu ainsi qu'une répression, en coopération avec les fournisseurs d'accès à Internet, des personnes qui font l'apologie du terrorisme.

Les explications de Quentin Dickinson à Bruxelles

10 000 militaires déployés en France

En France, le gouvernement a lancé lundi le chantier du renforcement des mesures antiterroristes après les attentats qui ont fait 17 morts la semaine dernière, au lendemain du rassemblement en hommage aux victimes, le plus grand jamais recensé en France.

Sans attendre la conclusion de ce travail législatif, l'exécutif a annoncé le déploiement de 10.000 militaires dans le cadre du plan Vigipirate, maintenu à son niveau le plus élevé, et il y aura plus de soldats sur le terrain dans le pays que dans les nombreuses opérations extérieures de la France.

Surveillance renforcée devant les écoles juives de Paris : le reportage de Vanessa Descouraux

Jean-Yves Le Drian a déclaré :

Le président de la République a demandé aux forces armées de participer à la sécurité des points sensibles du territoire en raison de l'ampleur des menaces qui existent.

Un préfet a été chargé de coordonner la sécurité des 717 écoles et lieux de culte juifs en France ainsi que des lieux confessionnels potentiellement menacés, comme les mosquées, cibles de plusieurs attaques la semaine dernière. Ces lieux seront protégés par 4.700 policiers et gendarmes.

► ► ► SOUTENEZ CHARLIE HEBDO | L'appel au don

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.