La centrale nucléaire de Cattenom
La centrale nucléaire de Cattenom © MaxPPP/Le Républicain Lorrain/Julio Pelaez

Le Parquet de Blois a ouvert une enquête sur des rejets de substance hautement toxique qui auraient eu lieu en 1980 à la centrale nucléaire de Saint-Laurent-les-Eaux. L'accident et ses conséquences avaient été révélés par un reportage de Canal+ en mai.

EDF a-t-elle rejeté volontairement du plutonium dans la Loire, en 1980, après un accident nucléaire dans la centrale de Saint-Laurent-les-Eaux ? C'est à cette question que l'enquête va devoir répondre. Dominique Puechmaille, procureur de Blois, a commencé par saisir l'Autorité de sûreté nucléaire et l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique.

Des faits qui datent de 35 ans

Si l'enquête s'ouvre si tard, c'est parce que les faits n'ont jamais été publics. Ils ont été révélés dans un reportage diffusé sur Canal+ en mai. L'association Observatoire du nucléaire a ensuite porté plainte. Le reportage présentait des documents et des témoignages qui relatait ces présumés rejets de plutonium.

Dans un communiqué, l'Observatoire du nucléaire salue la déicsion du Parquet de Blois. Quant à la possibilité que les faits soient prescrits, elle explique que cette prescription "court à partir du dernier jour de l'acte délictuel", or on ne sait pas combien d'années ont duré les rejets. L'association compte d'ailleurs sur l'enquête pour l'établir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.