Eric Woerth
Eric Woerth © Francois Lafite/Wostok Press/Maxppp

L'ancien ministre UMP du Budget doit être entendu devant la CJR sur la vente de 57 hectares de la forêt de Compiègne à la Société des courses du même nom. Un espace cédé pour 2,5 millions d'euros... alors qu'il en valait sans doute 8.

La vente avait été autorisée par un arrêté du ministère du Budget du 16 mars 2010 et concernait trois parcelles de la forêt de Compiègne, comportant un golf et un hippodrome.

Mais pour le Snupfen, syndicat majoritaire de l'Office national des forêts (ONF), qui demande à l'actuel ministre du Budget d'agir en justice pour faire annuler la vente, cette dernière était illégale.

De plus, le terrain valait sans doute beaucoup plus que son prix de vente... Sara Ghibaudo.

Le syndicat se fonde sur les conclusions du rapporteur public au tribunal administratif de Paris, qui préconisait l'annulation de la vente pour non respect du code général de la propriété des personnes publiques. Selon lui, Eric Woerth "n'avait pas le pouvoir en mars 2010 d'autoriser la vente à la place du Parlement et on ne pouvait se passer de mise en concurrence préalable".

Le syndicat espère que l'audition du ministre "ne permettra pas un enterrement de première classe de ce dossier" et demande au ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, de soutenir l'appel formé devant la cour administrative.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.