Etat d'urgence : les jeunes autorisés à fumer au lycée
Etat d'urgence : les jeunes autorisés à fumer au lycée © MaxPPP / Philippe Bonnarme

Peut-on autoriser les élèves à fumer dans leur lycée en période de menace d'attentat ? Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise s'est penché ce mercredi sur le cas du lycée Paul-Lapie de Courbevoie, en région parisienne. Deux associations anti-tabac avaient porté plainte contre cette autorisation de fumer accordée après les attentats du 13 novembre.

Les ministères de l'Education et de l'Intérieur ont en effet accordé une tolérance provisoire au nom de la sécurité des élèves afin d'éviter les attroupements de lycéens à l'extérieur des établissements lors des interclasses.

Création de zones fumeurs

L'une de ces circulaires prévoit que, de manière exceptionnelle, des zones spécifiques puissent être aménagées dans les espaces de plein air pour éviter que les élèves sortent.

Le proviseur de ce lycée de Courbevoie avait émis par écrit une autorisation de fumer à l'intérieur de l'établissement et annoncé la création de zones fumeurs .

Opposition au nom de la santé des jeunes

Sur ce dossier des lycées, le ministère de la Santé est opposé aux ministères de l'Intérieur et de l'Education, estimant qu'en créant des zones fumeurs, les chefs d'établissement enfreignent la loi.

Le sevrage imposé aux élèves fumeurs pendant certaines plages horaires peut être l'occasion de les sensibiliser à leur dépendance tabagique et de les informer sur les dispositifs d'aide à l'arrêt du tabac" peut-on lire dans un courrier du ministère de la Santé envoyé à tous les proviseurs.

Deux associations, Droit des non fumeurs et le Comité national contre le tabagisme , ont porté l'affaire devant le tribunal administratif, espérant mettre fin à cette exception "illégale".

Les deux associations ont saisi, pour le même motif, le tribunal administratif de Paris de deux autres cas d'établissements, les emblématiques lycées Voltaire et Rodin, à Paris . Il doit se prononcerle 9 mai .

Le corps médical vent debout

Deux cents personnes meurent chaque jour à cause du tabac en France . La loi Evin interdit depuis 1991 le tabac dans les locaux à usage collectif et les transports. Un décret de 2006 interdit de fumer dans tout lieu public , y compris les cours de récréation des lycées et collèges.

Mon sang n'a fait qu'un tour car je croyais mon fils protégé des méfaits du tabac dans son lycée, s'exclame au micro de Claude Cordier le docteur Corinne Depagne, pneumologue à Lyon, qui a porté plainte contre deux lycées lyonnais

L'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA) s'oppose à toute tolérance pour le tabac dans les lycées. Selon elle, l'interdiction a pour premier objectif de protéger les non-fumeurs du tabagisme passif, et pour les plus jeunes d'éviter d'entrer dans l'addiction au tabac.

On nous explique qu'il ne peut pas y avoir d'attroupement devant les lycées, alors TOUS les attroupements devant TOUS les lycées en France devrait être interdit. Ce n'est pas le cas, ce qui montre bien que cette autorisation de fumer à l'intérieur n'est pas nécessaire, selon Me Nicolas Sfez, avocat de Droits des non-fumeurs, au micro de Corinne Audouin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.