France Inter s'est procuré l'avant-projet de loi relatif à la prévention de la récidive et à l'individualisation des peines, soit la réforme pénale soutenue par Christiane Taubira.

Le texte, encore provisoire et qui date de vendredi 30 août à 20 heures, doit être envoyé dans la semaine au Conseil d'Etat avant d'être présenté le 2 octobre en Conseil des ministres. Certaines dispositions à la marge sont susceptibles d'y être ajoutées ou modifiées. Mesure phare de ce texte: la création d'une nouvelle peine, la contrainte pénale, qui permettra aux juges de ne pas systématiquement envoyer en prison un délinquant dont la peine encourue n'excède pas cinq ans d'emprisonnement.

__ ### Les bémols du contrôleur général des prisons Jean-Marie Delarue, contrôleur général des lieux de privation de liberté, se satisfait, dans l'ensemble de cette réforme pénale présentée par la Garde des Sceaux, Christiane Taubira. Il émet toutefois certains bémols. _Jean-Philippe Deniau a receuilli les commentaires de Jean-Marie Delarue_
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.