Le kit mains libres pourrait être interdit
Le kit mains libres pourrait être interdit © Maxppp / Cyril Sollier

Comment maintenir les bons chiffres de la sécurité routière ? Le Conseil National de la Sécurité Routière (CNRS) se réunit ce matin, en présence du ministre de l'Intérieur. Il doit faire plusieurs recommandations... notamment sur le téléphone au volant.

Oui, il faut le reconnaître, les routes tuent moins depuis le début de cette année 2013. Mais ce n'est pas une raison pour se reposer sur ses lauriers : avec l'arrivée de l'été, c'est aussi une période particulièrement accidentogène qui s'annonce.

Manuel Valls veut donc marquer le coup symboliquement, le premier jour de la belle saison. Le ministre de l'Intérieur sera présent en personne ce vendredi matin, à partir de 9h, au Conseil National de la Sécurité Routière.

Dans cette optique, le CNSR devrait faire plusieurs recommandations. Parmi elles : un renforcement de la prévention sur le téléphone au volant... Bref, une meilleure communication sur sa dangerosité.

C'est la troisième cause de mortalité après la vitesse et l'alcool. Et les jeunes devraient être particulièrement ciblés : selon une étude de la Prévention Routière, 76% des 18-24 ans déclarent utiliser le portable au volant, responsable d'un accident corporel sur dix.

Mais faut-il aussi interdire les kits mains libres. La question divise, Nour-Eddine Zidane.

Téléphoner avec le portable au volant coûte 135 euros d'amende et 3 points en moins sur le permis. De quoi donner à réfléchir...

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.