INFO FRANCE INTER - Les images ont été publiées par le site d'information Loopsider : on y voit le personnel du commissariat d'Aubervilliers danser la Macarena sans masque dans une salle. Selon nos informations, le parquet de Bobigny vient d'ouvrir une enquête judiciaire. L'IGPN a également été saisie.

 Image de la vidéo d'une fête au commissariat d'Aubervilliers
Image de la vidéo d'une fête au commissariat d'Aubervilliers © Capture d'écran Loopsider

Le site Loopsider a diffusé mercredi des images d'une fête qui s'est tenue, sans masques, sans geste barrière et sans distanciation, quelques jours auparavant au commissariat d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). La préfecture de Paris avait annoncé dans la foulée qu'une enquête administrative avait été ouverte après l'organisation de ce pot de départ au commissariat d'Aubervilliers "sans aucun respect des mesures de distanciation sociale" et alors qu'"un couvre-feu est en vigueur".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Selon nos informations, une enquête judicaire, pour mise en danger de la vie d'autrui, a été diligentée parallèlement. 

Sur cette vidéo diffusée mercredi, on distingue au moins une dizaine de personnes chanter et danser dans un lieu présenté comme étant la salle de repos du commissariat. Selon le média en ligne, la fête a été organisée le 22 janvier à l'occasion du départ d'une lieutenante.

"Des sanctions administratives seront prises à l'encontre des participants", avait déjà affirmé la Préfecture de police sur Twitter, un message relayé par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur son propre compte. Des suites judiciaires pourraient donc également être à l'ordre du jour.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Les rassemblements conviviaux de personnes sont interdits dans les commissariats", a indiqué à l'AFP la préfecture de police. "Dès la connaissance de la tenue d'un pot de départ au commissariat d'Aubervilliers la semaine dernière, des rapports explicatifs ont été demandés aux participants", a-t-elle poursuivi.