Blatter et Platini en mai 2015 lors de la réelection de Blatter
Blatter et Platini en mai 2015 lors de la réelection de Blatter © MaxPPP / Walter Bieri

Elle annonce avoir bouclé son enquête sur le président démissionnaire et le président de l'UEFA. Une enquête qui a selon elle démontré des manquements aux règles d'éthique, qui justifient d'éventuelles sanctions. Les deux hommes sont déjà suspendus de leurs fonctions.

Ce rapport d'enquête a été remis au juge Hans-Joachim Eckert, chargé des questions d'éthique à la Fifa, en vue d'une décision finale, lit-on dans le communiqué de la Fédération internationale de football.

► ► ► SUR LE WEB | Lire le communiqué officiel de la FIFA sur son site

Impossible toutefois de savoir ce que reproche précisément le comité d'éthique à Michel Platini et Sepp Blatter , ni la teneur des sanctions qu'elle réclame : le communiqué ne les évoque pas "pour des raisons de protection de la vie privée et en raison du principe de la présomption d'innocence".

L'avocat de Michel Platini estime de son côté que cette nouvelle décision défavorable à son client prouve qu'il n'y a "plus aucune crédibilité à accorder à la FIFA" . Il avait déjà décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport après le rejet de l'appel contre la suspension de Michel Platini pour 90 jours, estimant que l'organisation mondiale avait fait la preuve de son manque total d'indépendance dans cette affaire.

Procédure ou non, rien n'est encore joué

Sepp Blatter et Michel Platini ont été suspendus le 8 octobre dernier pour 90 jours au moins, à la suite de l'ouverture par la justice helvétique d'une procédure pénale contre Blatter, liée notamment au versement en 2011 de deux millions de francs suisses (1,8 million d'euros) à Michel Platini pour une mission réalisée de 1998 à 2002 . Les deux hommes ont été déboutés cette semaine de leur demande visant à faire annuler cette suspension.Une décision visant uniquement à retarder la campagne du candidat Platini pour la présidence de l'instance mondiale du football.

La chambre de jugement a annoncé qu'elle "décidera en temps et en heure du lancement ou non d'une procédur e formelle de jugement".

Blatter est président de la Fifa depuis 1998. Quant à Michel Platini, à la tête de l'UEFA depuis 2007, il faisait figure, jusqu'à sa suspension, de favori pour succéder au premier lors de l'élection fixée au 26 février à la présidence de la Fifa.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.