les jurés populaires en correctionnelle prendront fin le 30 avril
les jurés populaires en correctionnelle prendront fin le 30 avril © reuters

PARIS (Reuters) - L'expérimentation des "jurés populaires" dans les tribunaux correctionnels en France prendra fin le 30 avril prochain, a annoncé lundi la ministre de la Justice, Christiane Taubira.

Prévue par la loi du 10 août 2011, l'introduction de citoyens assesseurs en correctionnelle, comme dans les cours d'assises, avait été présentée par Nicolas Sarkozy comme un moyen de "rapprocher le citoyen de la justice".

Mais cette mesure a été vivement critiquée par certains avocats et syndicats de magistrats, et son expérimentation dans les cours d'appel de Toulouse et Dijon depuis janvier 2012 n'a pas convaincu les acteurs du monde judiciaire.

"En dépit de certains aspects positifs, la réforme des citoyens assesseurs a augmenté le coût de la justice et allongé les délais d'audiencement sans que l'image de celle-ci ne s'en trouve améliorée", souligne Christiane Taubira dans un communiqué, faisant référence à l'évaluation de ce système faite par deux avocats généraux de la Cour de cassation.

La ministre avait déjà décidé en juin dernier de ne pas étendre cette expérimentation à huit autres cours d'appel début 2013 avant de signer lundi l'arrêt y mettant un terme.

Censée remédier à un supposé "laxisme" des magistrats professionnels, la réforme visait à ajouter deux citoyens assesseurs aux trois magistrats professionnels pour juger certains délits.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.