Les cours d'assises, Francis Heaulme connaît trop bien. Cette fois à Metz, il comparaît pour la dixième fois.

Il a déjà été condamné pour neuf crimes, dont deux fois à perpétuité. Personnes âgées, enfants, femmes: ces meurtres ont été commis au quatre coins de la France entre 1984 et 1992, année de son arrestation.

Depuis lors, Francis Heaulme, surnommé le “routard du crime” a toujours été incarcéré. Il continue de purger ses peines à la prison d’Ensisheim, en Alsace.

Parmi les plus grands connaisseurs de Francis Heaulme, il y a Jean-François Abgrall. Cet ancien gendarme a été le premier à s’intéresser de près à celui qui n’était pas encore identifié comme tueur en série. C’était en mai 1989, alors qu’Aline Peres, femme de 49 ans, venait de se faire tuer sur une plage près de Brest.

S’ensuivront des années d’enquête, où étape par étape, Jean-François Abgrall va remonter la piste Heaulme. Jusqu’à arriver un jour à l’affaire de Montigny-les-Metz.

Interview vidéo de Jean-François Abgrall, ancien gendarme

__

Remerciements à Elise Delève et Clara Beaudoux de France Info.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.