gilles bourdouleix
gilles bourdouleix © MaxPPP / GREGORY BOISSY

Les propos du maire de Cholet continuent à faire des vagues. L'UDI doit décider aujourd'hui de l'exclure ou non. Le procureur de la République d'Angers annonce lui l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "apologie de crime contre l'humanité".

L'objectif de cette enquête est notamment de vérifier les propos exacts de Gilles Bourdouleix. Et notamment à travers l'enregistrement réalisé par un journaliste du Courrier de l'Ouest, qui devra être analysé par le laboratoire de la police technique.

__

Le procureur d'Angers, Yves Gambert, au micro de Bertrand Pidance

Lors d'une altercation avec des gens du voyage, Gilles Bourdouleix aurait lancé que "Hitler n'en a peut-être pas tué assez". Des propos que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls souhaite voir sanctionnés "très lourdement". "Ce n'est pas une dérive, ce n'est pas un dérapage, ce sont des mots qui sont inadmissibles", a-t-il dit sur i> Télé.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, "espère" de son côté que le parti politique de Gilles Bourdouleix, l'UDI, "prendrait ses responsabilités car c'est un comportement inadmissible".

Vers une exclusion ?

Jean-Louis Borloo, le président de l'Union des démocrates et indépendants, a justement promis des sanctions contre le maire, et a saisi le comité exécutif du parti centriste "pour les suites inévitables à donner". "La décision qui sera prise mercredi soir ne peut-être que l'exclusion", a précisé à Reuters Jean-Christophe Lagarde, secrétaire général de l'UDI.

Pour des raisons de procédure, cette exclusion ne pourra pourtant pas avoir lieu ce mercredi.

Gilles Bourdouleix s'était déplacé dimanche sur un terrain occupé illégalement dans sa commune par une centaine de caravanes de gens du voyage, après avoir été contacté par une famille d'agriculteurs.

Selon Le Courrier de l'Ouest, il a été accueilli par des gens du voyage mimant le salut nazi et l'accusant de racisme. Sur la bande-son diffusée par le quotidien, Gilles Bourdouleix déclare : "Eh ben, Hitler, il n'en a peut-être pas tué assez".

Gilles Bourdouleix a dénoncé mardi sur i> Télé une "manipulation" et un "montage".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.