Google n'est pas responsable de ses propositions automatiques
Google n'est pas responsable de ses propositions automatiques ©

Non, le moteur de recherche n'est pas responsable des suggestions automatiques qui apparaissent quand vous l'utilisez. Ce n'est pas Google qui le dit, c'est la Cour de cassation, la plus haute juridiction française. On décrypte...

Tiens, une petite victoire française pour Google en pleine guerre ouverte avec les pays européens, ça ne peut pas faire de mal. Une victoire qui, en plus, peut en entraîner d'autres... Puisque les fameuses propositions automatiques du moteur de recherche ont déjà été questionnées plusieurs fois. On se souvient des associations qui s'inquiétaient de l'apparition fréquente du mot "juif" quand on tapait le nom d'une personnalité. Un accord avait été trouvé.

Sauf que non, selon la Cour de cassation, Google n'est pas responsable de ce qui apparait dans ses petites fenêtres de recherche. Saisie sur une sombre histoire d'injure publique (une société, la Lyonnaise de garantie, était associée au mot "escroc" systématiquement), elle a estimé que le processus étant automatique, Google ne peut pas être tenu pour responsable de ce qu'il propose.

Non, Google ne m'insulte pas personnellement

Le TGI de Paris, puis la Cour d'appel, avaient estimé le contraire. Mais en droit, c'est la Cour de cassation qui a le dernier mot : "la fonctionnalité aboutissant au rapprochement critiqué est le fruit d’un processus purement automatique dans son fonctionnement et aléatoire dans ses résultats", explique l'arrêt, qui renvoie la chose à la Cour d'appel de Versailles. "L’affichage des « mots clés » qui en résulte est exclusif de toute volonté de l’exploitant du moteur de recherche d’émettre les propos en cause".

Bref, le processus étant automatisé, la "phrase" obtenue ou proposée pour chaque recherche ne représente pas l'opinion de Google.

En attendant, pas si bête, le moteur de recherche semble avoir pris des mesures pour éviter ce genre de désagréments. Il suffit de voir les résultats de la recherche sur la Lyonnaise de garantie.

Google n'est pas responsable de ses propositions automatiques
Google n'est pas responsable de ses propositions automatiques ©

Tiens, le mot "escroc" a disparu. Entièrement automatisé, vous disiez ?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.