Il pourra y avoir du porc à la cantine de Chalon
Il pourra y avoir du porc à la cantine de Chalon © corbis

Le maire de Chalon-sur-Saône voulait mettre fin aux menus de substitution systématiques. Le tribunal administratif de Dijon a été saisi et a tranché : les cantines de la ville pourront bien servir du porc aux élèves, sans prévoir d'alternative.

Le maire (Les Républicains) de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret avait annoncé son intention en mars dernier, provoquant un tollé et une vaste polémique dans le monde politique. Il voulait mettre fin aux menus de substitution dans les cantines scolaires.

La Ligue de défense judiciaire des musulmans avait déposé un recours devant le tribunal administratif de Dijon, considérant que cette décision mettait à l'écart les enfants qui ne mangent pas de porc. Il a donc été rejeté.

►►► A LIRE AUSSI | Le menu de la cantine à nouveau en question

Pour le tribunal, il n'y a pas de caractère d'urgence dans cette affaire, puisque le premier repas avec du porc n'est prévu que le 15 octobre. Dans sa décision, il explique que "l'accès aux services de restauration scolaire de l'ensemble des usagers, y compris les enfants de confession musulmane, ne paraît pas compromis".

C'est maintenant au tribunal administratif de s'exprimer. Les précisions de Corinne Audouin

Cela n'engage en rien la future décision, liée à un autre recours de la Ligue de défense judiciaire des musulmans.

L'avocat de la Ligue, Me Nicolas Lagardère

L'association a engagé une procédure sur le fond qui ne devrait pas être plaidée avant plusieurs mois.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.