les juges demandent la levée de l'immunité de serge dassault
les juges demandent la levée de l'immunité de serge dassault © reuters

Le sénateur Serge Dassault, soupçonné dans une affaire d'achat présumé de votes à Corbeil-Essonnes, a annoncé qu'il demandait lui-même la levée de son immunité parlementaire. Il entend ainsi démontrer qu"il n'a rien à se reprocher". Le bureau du Sénat devait examiner dès mercredi une nouvelle demande - la troisième - de levée de l'immunité du sénateur UMP.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Enquête: Corbeil-Essonnes, la connexion marocaine?

Malgré un avis favorable du parquet, le bureau du Sénat avait rejeté lors d'un vote à bulletins secrets le 8 janvier une requête en ce sens des juges chargés de l'affaire. Invoquant de nouveaux éléments apparus dans le dossier, ceux-ci ont déposé une nouvelle demande de levée de l'immunité du propriétaire du Figaro et principal actionnaire de Dassault Aviation, qui doit être examinée ce mercredi par le bureau.

La levée de son immunité permettra aux magistrats du pôle financier de Paris de placer éventuellement l'élu en garde à vue et de procéder à des perquisitions dans ses locaux. Serge Dassault, qui est âgé de 88 ans, a été maire de Corbeil-Essonnes de juin 1995 à juin 2009. C'est un de ses proches collaborateurs, Jean-Pierre Bechter, qui est actuellement maire de cette commune de la grande banlieue parisienne.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.