ADN
ADN © CC Joshm

La justice pourrait avoir mis la main sur le meurtrier de 2 fillettes tuées et violée pour l'une, en 1991 et en 1996 à Voreppe dans l'Isère. Un homme de 37 ans a été confondu par son ADN. En garde à vue depuis mardi, il devait être présenté au juge d'instruction dans la matinée. Son avocat estime qu'il n'a pas le profil d'un assassin. Les familles de 2 petites victimes se disent soulagées, et espèrent que le suspect va pouvoir être jugé.

Il s'agit d'un homme âgé aujourdhui de 37 ans, père de famille et selon son avocat, bien intégré. Il connaissait les frères des deux fillettes dont il est resté proche.

Le premier meurtre attribué au suspect remonte à 22 ans, ce quipourrait soulever la question de la prescription.

Les explications de Franck Cognard

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.