Pougachev avec Vladimir Poutine en 2000.
Pougachev avec Vladimir Poutine en 2000. © Reuters

L'organisation policière internationale Interpol a demandé jeudi l'arrestation immédiate du milliardaire russe Sergueï Pougatchev, ancien propriétaire de l'épicerie fine française Hédiard et du journal France Soir.Il est soupçonné d'escroquerie à grande échelle.

L'oligarque, ancien proche du Kremlin et aujourd'hui exilé à l'étranger, a été placé sur la liste rouge d'Interpol. L'organisation policière avait déjà gelé ses avoirs à l'international sur demande de la justice russe. Cette dernière l'accuse de détournement de fonds et d'escroquerie à grande échelle, un délit passible d'une peine allant jusqu'à dix ans de prison en Russie.

Une voix critique du Kremlin

Longtemps surnommé "le banquier du Kremlin", Sergueï Pougatchev, 51 ans, avait injecté plus de 100 millions d'euros dans l'épicerie de luxe française Hédiard à partir de 2007. Mais l'aventure a tourné court : en juin 2014, le tribunal de commerce de Paris avait validé la reprise à 100 % de la marque par l'Autrichien Do & Co.

Sergueï Pougatchev a bâti sa fortune dans les années 90. Son portrait par Marc Crépin

L'homme d'affaires est aussi connu en France pour avoir repris en 2009 le quotidien France Soir, qui a disparu des kiosques trois ans plus tard, malgré un investissement de 100 millions d'euros. Pougatchev tentait de faire lever depuis plusieurs années le gel de ses avoirs à l'international, dénonçant un "raid" de l'État russe, dont il est devenu une des voix critiques.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.