Jérôme Cahuzac s’est déplacé en Suisse au mois de novembre 2009, après avoir réservé ses billets à l’Assemblée nationale. La commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac en a eu la preuve en récupérant les billets en question. Un déplacement effectué juste avant que Jérôme Cahuzac ne devienne président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, en février 2010. Après la révélation par le site Médiapart en décembre 2012 de son compte non déclaré, Jérôme Cahuzac avait nié « en bloc et en détails » tout en restant évasif sur un possible déplacement en Suisse. L’ancien ministre du Budget justifiait alors ce « probable » déplacement par la nécessité pour lui de rencontrer des informateurs fiscaux « qui ne souhaitaient pas rentrer sur le territoire français. » Confirmant les informations de Médiapart, la commission d’enquête estime qu’il s’agissait plutôt d’effectuer les démarches nécessaires pour transférer son compte caché vers Singapour, avant que l’entraide fiscale franco-suisse ne devienne plus contraignante, le 1er janvier 2010. Par ailleurs, le détective privé de l’épouse de Jérôme Cahuzac, entendu à huis clos le 24 juillet 2013, a révélé que Patricia Cahuzac connaissait l’existence de ce compte suisse. Patricia Cahuzac (désormais mise en examen pour « blanchiment de fraude fiscale ») était également au courant du déplacement de son mari en Suisse pour transférer son compte. Selon nos informations, Jérôme Cahuzac semblait alors très confiant sur l’opacité du montage financier, en lançant alors à son épouse : « Ils ne pourront jamais rien trouver ! »

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.