Une journée avec la police de Thionville
Une journée avec la police de Thionville © MaxPPP

Le parquet antiterroriste a été saisi après la mort d'un individu qui a attaqué au couteau samedi des policiers du commissariat de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). Il aurait crié "Allah Akbar." L'agresseur a été abattu.

L'agresseur s'appelle Bertrand Nzohabonayo alias "Bilal". Selon certains de ses proches, il se serait rapproché de l'Islam ()

Trois policiers ont été blessés, dont deux sérieusement, mais leurs jours ne sont pas en danger, a indiqué la préfecture d'Indre-et-Loire. Ali, un habitant de Joué-lès-Tours qui connaissait le jeune Bertrand Nzohabonayo , tué par la police.

Qui est Bertrand Nzohabonayo ? Selon les informations de Sophie Parmentier, le jeune homme était surveillé

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est exprimé dans communiqué diffusé samedi soir, quelques heures après une visite sur les lieux :

Celui-ci, connu des services de police pour des faits de délinquance de droit commun, ne s'était jamais signalé par des activités à caractère terroriste. Les premiers éléments de l'enquête orientent cependant les investigations en ce sens. J'ai donné des instructions à tous les préfets, aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie nationale et au préfet de police pour renforcer les mesures de sécurité des personnels, au sein des services de police et des unités de gendarmerie comme sur la voie publique.

La piste islamiste privilégiée

Le ministre a salué "le sang froid et la maîtrise" des policiers face à cette "agression d'une extrême violence". Selon le procureur de Tours, Jean-Luc Beck, l'agresseur, qui était armé d'un couteau "d'une taille importante", s'est présenté devant le commissariat et "immédiatement jeté sur le policier" de faction qui lui a ouvert la porte. Ce dernier a été secouru par un adjoint de sécurité et une autre collègue. "On est avec trois blessés parmi les fonctionnaires de police et l'agresseur a été neutralisé par arme à feu", a-t-il précisé.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat et association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste". Un individu "qui attaque un commissariat de police en criant Allahou Akbar, il y a de quoi se poser la question de savoir s'il a agi seul, s'il a agi sur ordre, si c'est un acte irréfléchi", a dit le procureur pour justifier la saisie du parquet antiterroriste.

Dans un message sur son compte Twitter, le Premier ministre Manuel Valls a exprimé son soutien aux policiers de Joué-les- Tours.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.