Jusqu’à présent, l’avocat de Francis Heaulme était Maître Gonzales de Gaspard.

C’est lui qui répondait aux multiples interviews des journalistes. Lui qui préparait la défense du tueur en série dans ce procès. Lui qui disait de Francis Heaulme qu’il était certes sur les lieux ce jour-là, mais innocent des meurtres de Cyril et Alexandre.

Mais c’était sans compter sur la versatilité de son client. Qui, à l’ouverture d’un procès qui peut lui coûter une nouvelle condamnation à perpétuité, a décidé de changer d’avocat. D’une phrase laconique, lâchée en début d’audience.

A Pierre Gonzales de Gaspard, vieillissant, l’échine un peu courbée ; Francis Heaulme lui a subitement préféré Maître Liliane Glock, blonde pétulante, queue de cheval et verbe haut, qui l'a déjà défendu dans d'autres affaires.

Le premier, un peu recroquevillé sur un banc à l’écart se lève alors. Et quitte la salle d’assises, « la tête haute », précise-t-il. Seul effet de manche qui lui a été accordé.

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.