Le braqueur, en cavale depuis son évasion de prison il y a trois semaines, aurait été repéré dans le Val d'Oise. Il a été identifié sur des images de vidéosurveillance d'un parking de centre commercial à Sarcelles.

L'hélicoptère de l'évasion spectaculaire de Rédoine Faïd retrouvé partiellement incendié, le 1er juillet dernier.
L'hélicoptère de l'évasion spectaculaire de Rédoine Faïd retrouvé partiellement incendié, le 1er juillet dernier. © Maxppp / Jean-Nicholas Guillo

Il s'était évadé en hélicoptère il y a trois semaines de la prison de Réau (Seine-et-Marne) mais le braqueur multirécidiviste serait toujours dans la région parisienne. Rédoine Faïd a été repéré à bord d'une voiture dans le Val d'Oise. Il a été identifié sur des images de vidéosurveillance d'un parking de centre commercial à Sarcelles. Une erreur de plus pour ce spécialiste de la cavale.

Des explosifs dans la voiture

Ce mardi 24 juillet, un peu avant 17h, les gendarmes identifient une voiture suspecte à proximité d'une station-service de Piscop. Cette Renault Laguna de couleur beige est dotée de fausses plaques d'immatriculation. Les gendarmes veulent donc la contrôler mais elle prend la fuite. 

Après plusieurs kilomètres de course-poursuite, le conducteur et son passager parviennent à s'enfuir à pied dans le parking de l'hypermarché Auchan de Sarcelles. Rédoine Faïd est alors identifié par la vidéosurveillance du centre commercial. À l'intérieur de la voiture abandonnée, les enquêteurs retrouvent des pains d'explosifs mais aussi très probablement des empreintes et de l'ADN qui, en plus de confirmer la présence de Rédoine Faïd dans le véhicule, permettront peut-être d'identifier son complice. 

Lors de la précédente cavale du braqueur, en 2013, c'est déjà via son complice de l'époque, que les enquêteurs avaient pu remonter jusqu'à lui pour finalement l'interpeller dans un hôtel de Pontault-Combault. 

Un sac de sport déjà retrouvé en forêt

Une semaine à peine après son évasion spectaculaire, un sac de sport avait été retrouvé par un chasseur dans une forêt de l'Oise. Il contenait des armes, des cagoules, une disqueuse et aurait sûrement dû être enterré puisqu'une pelle et une pioche avaient également été retrouvées à proximité. Les probables complices de Rédoine Faïd n'en ont pas eu le temps. 

Un nouveau coup en préparation ?

Les enquêteurs qui le traquent depuis trois semaines, soupçonnent maintenant Rédoine Faïd d'avoir dilapidé l'argent de ses braquages et de préparer un nouveau coup pour financer sa cavale. Les armes retrouvées en forêt, tout comme les explosifs, étaient probablement prévu pour cela.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.