Arrestation de Mohamed Abrini à Bruxelles
Arrestation de Mohamed Abrini à Bruxelles © MaxPPP

L'enquête a beaucoup progressé ce week-end avec l'arrestation de Mohamed Abrini et de plusieurs complices, mais aussi les révélations issues des premiers interrogatoires. Tous les suspects des attentats de Bruxelles et Paris sont désormais morts ou arrêtés.

La justice et les enquêteurs belges ont désormais une vue d’ensemble des attentats du 22 mars puisque parmi les hommes arrêtés vendredi, deux ont été inculpés samedi pour assassinats terroristes. Ce sont eux qui, depuis, reconstituent les pièces manquantes du tableau des évènements du 22 mars.

D’une part Osama Krayem ,identifié comme le deuxième suspect du métro, et d’autre part Mohamed Abrini qui a reconnu être l’homme au chapeau, le troisième suspect de l’aéroport de Zaventem. Déjà recherché pour les attentats de Paris, il a révélé dimanche aux enquêteurs que les attentats de Zaventem et du métro Maelbeek ont été commis dans la précipitation parce que l’étau se resserrait autour d’eux après l’arrestation de Salah Abdeslam . Les terroristes visaient en fait à l’origine la France et voulait frapper à nouveau à Paris.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Les terroristes de Bruxelles visaient Paris

Des éléments confirmés par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve

Avec ces inculpations, la justice belge semble avoir décapité la cellule terroriste en grande partie responsable aussi des attentats de Paris mais le gouvernement fédéral reste prudent. La vigilance est toujours de mise selon le Premier ministre Charles Michel et le niveau d’alerte est maintenu.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.