Mexique : hommage aux étudiants enelvés et sans doute tués
Mexique : hommage aux étudiants enelvés et sans doute tués © REUTERS/Henry Romero / REUTERS/Henry Romero

Le président mexicain Enrique Pena Nieto est en visite d'Etat en France, son pays étant l'invité d'honneur du défilé du 14 juillet. Au Mexique, plusieurs associations espèrent que les discussions porteront sur la disparition de 43 étudiants en septembre.

En l'absence de François Hollande retenu à Bruxelles et de Laurent Fabius retenu à Vienne, c'est Christiane Taubira, la Garde des Sceaux qui accueillera le président mexicain lundi après-midi.

L'économie au détriment des droits de l'homme ?

Enrique Pena Nieto est reçu aux Invalides avec une cérémonie militaire, première étape de sa visite. Mais son passage en France ne se limite pas à recevoir des honneurs militaires. Les deux pays entretiennent des relations économiques et commerciales importantes, qui seront abordées dans les discussions. La France espère notamment finaliser la vente de 50 hélicoptères de combat.

Certaines associations mexicaines regrettent que la situation de 43 étudiants portés diparus depuis septembre 2014 ne soit pas au programme.

Le reportage d'Emmanuelle Steels, à Mexico, avec les familles de victimes

aux

Les familles demandent l'avancée plus rapide de l'enquête sur la disparition de ces étudiants. Ils dénoncent un pouvoir "mêlé à de terribles crimes" et une armée "responsable de massacres, de disparitions et de tortures". Elles demandent à la France d'envoyer une commission sur place et de défendre leur cause.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.