Manifestation d'avocats à Nancy pour protester contre la loi Macron
Manifestation d'avocats à Nancy pour protester contre la loi Macron © MaxPPP/IP3/Mathieu Cugnot

Les professions du droit appellent à un grand rassemblement mercredi à Paris, contre le projet de loi Macron. Mais chez les avocats, c'est la guerre. Les 35 000 avocats de province ne veulent pas de la loi Macron tandis que les 25 000 avocats parisiens y sont plutôt favorables.

Les avocats, les notaires, les huissiers, les administrateurs judiciaires, les commissaires priseurs, les greffiers des tribunaux de commerce... ils pourraient être 50 000 dans la rue mercredi, contre le projet de loi du ministre de l'Economie. Et pour la première fois, unis. Ou presque. Car chez les avocats, on se déchire sur la création du statut d'avocat en entreprise. A l'heure actuelle, une entreprise peut salarier un juriste, mais pas un avocat. Une telle disposition fait craindre aux avocats de province une dangereuse concurrence.

Pour le bâtonnier du barreau de Paris Pierre-Olivier Sur, c'est une chance

L'avocat salarié en entreprise ne plaidera pas, il ne fera pas de concurrence à l'avocat contencieux

41 sec

le Batonnier de Paris

"La loi Macron va faire disparaitre les petits cabinets de province", menace le président du Conseil National des Barreaux, qui représente les 60 000 avocats français, et son opposition est telle avec le barreau de Paris que Jean-Marie Burguburu a presque envie d'appeler les avocats de la Capitale à descendre dans la rue mercredi contre la consigne de leur bâtonnier.

Jean-Marie Burguburu

Il y aura surement des parisiens dans la manif car il y a à Paris aussi de petits cabinets

32 sec

Le président du Conseil National des Barreaux

Paris contre province, grosses structures contre petits cabinets ? Pas forcément. Cette guerre des avocats est aussi alimentée par un conflit ancien entre le barreau de Paris et le conseil national des barreaux, le premier refusant d'être chapoté par le second. Mercredi après-midi, pendant que les provinciaux défileront contre la loi Macron, le batonnier de Paris appelle ses troupes à remonter les Champs Elysées pour raviver la flamme du soldat inconnu avec une lecture à la bougie de lettres de poilus. Ou comment s'ignorer royalement.

Le conflit entre avocats de province et avocats parisiens est également un reflet politique de cette loi du ministre de l'Economie à laquelle s'oppose, sans le dire publiquement, la Ministre de la Justice.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.