Maryse Joissains, maire d'Aix-en-Provence en garde à vue
Maryse Joissains, maire d'Aix-en-Provence en garde à vue © Radio France / PhotoPQR/La Provence

Maryse Joissains-Masini, maire UMP d’Aix-en-Provence qui brigue un nouveau mandat en 2014, a été placée en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur des emplois présumés fictifs ou de complaisance.

En garde à vue sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, Maryse Joissains, 71 ans, est entendue à la brigade financière de la police judiciaire de Marseille pour trafic d'influence et détournement de fonds publics, selon une source proche du dossier confirmant une information de France 3 Provence-Alpes.

Plusieurs personnes ont déjà été entendues et deux perquisitions ont eu lieu ces derniers mois dans les locaux de l'hôtel de ville et de la communauté du pays d'Aix (CPA), qu'elle préside.

Les enquêteurs s’intéressent à la promotion, en début d'année, du chauffeur de la maire UMP en catégorie A, le plus haut grade dans la fonction publique. Sur la liste des 168 prétendants à cette promotion, le chauffeur était en 46e position. Mais il semblerait que le poste de présidente de la commission administrative paritaire, occupé par Maryse Joissains, ait aidé

Dans le viseur de la brigade financière de Marseille, il y a aussi le recrutement des enfants du chauffeur à la CPA, et dont la réalité du travail a été mise en cause. L'un d'eux était employé comme surveillant de piscine et un autre au musée Granet.

Pour François-Xavier de Peretti, candidat de la liste PS-Modem pour les prochaines municipales,

Lorsqu'on est au service d'une ville [...] on n'est pas au service des siens, on est au service de tout le monde.

Pour autant, y-a-t-il matière à poursuivre la maire d'Aix-en-provence ? C'est la réponse à laquelle devra répondre le juge d'instruction à la fin de la garde à vue, qui devrait durer toute la journée.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.