place de la concorde à paris
place de la concorde à paris © MaxPPP

Ce dimanche matin, la police a ouvert le feu sur un automobiliste à Paris. Le conducteur avait forcé l'un des cordons de sécurité mis en place pour l'arrivée du Tour de France.

La scène avait de quoi surprendre à quelques heures de l'arrivée du Tour de France 2015 : la police scientifique relève les impacts de balles sur la chaussée de la place de la Condorde. Peu avant 8 heures, une petite citadine a traversé en trombe la place encore déserte, alors que des barrages avaient été mis en place pour accueillir la dernière étape du Tour de France.

Jean, chauffeur de taxi, a été percuté par la voiture, à l'entrée de la place de la Concorde, côté Assemblée Nationale (au micro de Sandy Dauphin)

D'après la préfecture de police, seuls les agents ont ouvert le feu. Il ne s'agit donc pas d'une fusillade, mais d'un "refus d'obtempérer". Il n'y a pas eu de blessé. L'automobiliste est toujours en fuite. Sa voiture a été retrouvée abandonnée non loin de la place de la Concorde. Comme l'oblige la procédure lorsque des policiers tirent, l'Inspection Générale de la Police Nationale a été saisie.

"Il n'y a aucun lien avéré pour l'instant entre cet événement et l'arrivée du Tour de France" a commenté le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet.

Dans la matinée, l'agitation liée au Tour de France a vite repris aux abords de la place de la Concorde.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.