Evacuation du lycée Jean Jaures
Evacuation du lycée Jean Jaures © MaxPPP/Le Parisien/Yann Foreix

Plusieurs syndicats de police appellent à une journée de manifestations partout en France le 18 mai, et à Paris place de la République, pour dénoncer la "haine anti-flic".

Plus de 300 policiers et gendarmes blessés en deux mois, deux affiches de la CGT qui stigmatisent les forces de l'ordre, ajoutez à cela l'état d'urgence, la menace terroriste pour la majorité des syndicats la coupe est pleine. Face à cette vague de défiance, le syndicat des gardiens de la paix Alliance a lancé l'appel à manifester.

Dans un communiqué, Aliance, le syndicat majoritaire, écrit :

Alliance Police Nationale déplore le sentiment de défiance relayé jour après jour contre des policiers fatigués, épuisés mais qui restent mobilisés pour assurer la protection de toute la population. Alliance s’indigne de cet acharnement irresponsable à vouloir faire croire que les policiers sont des brutes sauvages qui frappent aveuglément sur la jeunesse. Alliance dénonce cette démagogie idéologique qui prône la haine et la violence contre la police républicaine. Alliance rappelle que les blessés parmi les policiers se comptent par centaines depuis le début des manifestations.

Même sentiment pour Synergie-officiers ou chez Unsa-Police qui constate que depuis plusieurs semaines, "sous prétexte de manifester sa réprobation contre la loi travail, des groupuscules d'extrême-gauche exercent des violences sans limite à l'encontre des forces de l'ordre".

Le choix du lieu pour la manifestation parisienne ne doit donc rien au hasard, comme l'explique le secrétaire générale d'Alliance, Jean claude Delage, invité ce matin sur France Info :

La Place de la République est devenue le lieu de l'expression, donc également pour les policiers

S'il y a eu un millier d'interpellations, la mobilisation contre la loi travail a fait plusieurs centaines de blessés côté manifestants. Un jeune homme à Rennes a perdu l'usage de son œil gauche après un tir de flash-ball.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.