L'image du petit Grégory utilisée sur une publicité
L'image du petit Grégory utilisée sur une publicité © / Crédits photo : Twitter @koramarok

Les organisateurs s'en mordent les doigts : l'une des publicités du festival de jazz de Montreux, en Suisse, était illustrée par une photo de Grégory Villemin, assassiné à 4 ans en 1984. "Une affaire scandaleuse", pour les parents.

Des parents qui se sont indignés qu'on ait pu utiliser ainsi une photo de leur fils, victime symbolique dans l'une des plus retentissantes affaires judiciaires des années 80. L'illustration avait été utilisée dans un article sur l'organisation d'une garderie en marge du festival.

Comment en est-on arrivé là ? Les précisions de Nathalie Broutin.

Une publication réalisée dans la nuit, par des jeunes en formation, et tirée à 3.000 exemplaires. Selon les organisateurs, "c'est une erreur regrettable, dont on mesure la gravité". "Nous avons immédiatement retiré tous les exemplaires du journal".

"Une lettre d'excuses"

Le porte-parole du festival justifie l'erreur par deux raisons : la présence dans l'équipe d'un jeune graphiste étranger, qui aurait trouvé l'image en cherchant "enfant" sur Google images, et sans savoir qui il était. La rédaction en chef du journal n'aurait ensuite pas fait le rapprochement, la photo étant légèrement floutée.

L'avocat des parents a invité "les organisateurs du Festival à adresser immédiatement une lettre d'excuses en bonne et due forme. Si la lettre d'excuses arrive très rapidement, et si l'hypothèse de l'erreur de bonne foi est confirmée, ce que je veux croire, les époux Villemin renoncent naturellement, en principe, à engager une action en réparation.", a assuré Me Moser.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.